L'oeil public

SAMUEL BOLLENDORFF

Télécharger la bio

Formation

Samuel Bollendorff, né en 1974, a été membre de l’agence Œil Public  de 1999 à sa fermeture en 2010. Il appartient à cette génération de photographes qui s’est exercée au cours de sa formation à manier la forme et le fond. A l’école Louis Lumière il a fait ses gammes de technique et de pratique photographiques ; de ses études d’histoire de l’art, il a gardé ce souci de l’observation, quant à son apprentissage à l’école des Beaux Arts de Paris, il lui a appris l’importance de la mise en forme de ses réalisations.

L’Œil Public – l’indépendance

Dans les années 1990, la crise de la presse contraint les photojournalistes indépendants à se réunir en collectifs. En 2000, Afin de garantir l’outil de production des photographes, Samuel Bollendorff organise et prend la présidence de l’Œil Public et se fait l’artisan de la rédaction des statuts originaux garantissant l’indépendance de cette agence de presse dirigée par ses photographes. L’Œil Public, premier collectif à opérer le virage de la publication en ligne de ses travaux photographiques, a été une agence reconnue dans le monde entier pour la qualité de ses travaux, pour la rigueur de ses enquêtes, mais aussi pour sa capacité à continuer à produire des histoires en dépit des crises et conjonctures défavorables. Elle fut une des dernières agences françaises de photographie de presse indépendantes.

Au-delà de lʼindépendance, la singularité de lʼOEil Public a été de rassembler le travail de dix photographes indépendants dont lʼapproche libre, et la perception des grands thèmes de lʼactualité nous apportent un point de vue concis et singulier sur le monde dans lequel nous vivons. Leur expression individuelle et leur parti pris esthétique fort font de lʼOEil Public lʼagence de la nouvelle vague de la photographie documentaire en Europe. En 2010, les photographes décident de fermer lʼoeil Public pour alléger encore le modèle de économique de collectif, pour garantir leurs capacités à sʼadapter au monde à continuer à défendre leur indépendance et leur liberté de ton.

Libération

Photographe de presse indépendant, il débute en collaborant pendant cinq ans au journal Libération. Hôpital, école, police, prison, il propose un regard social sur l’institution en France.

Hôpital Silence

Maternité, Psychiatrie, Urgences, Gériatrie, de 1998 à 2004, Samuel Bollendorff travaille sur le système hospitalier en France en sʼinterrogeant sur la place des individus dans les services publics. LʼExpress, ELLE, Le Monde, Le Nouvel Observateur, son travail sera publié à de nombreuses reprises dans la presse française et projeté au festival Visa pour lʼImage.

Ils venaient d’avoir 80 ans

En 2002, il réalise Ils venaient dʼavoir 80 ans un documentaire de 52 minutes, chronique dʼun an de la vie dʼun service de gériatrie produit par MK2tv.


Voir un extrait du film Ils venaient d’avoir 80 ans

Silence Sida

De 2000 à 2003, il réalise une série de portraits sur les conséquences sociales du sida. Prix spécial de la Fondation Hachette et remarqué au Prix Kodak de la Critique, SILENCESIDA sera projeté au festival Visa pour lʼImage et exposé par le ministère de la culture à Perpignan.

Silence

En 2004, le livre et lʼexposition SILENCE à la Maison des métallos à Paris, présentent lʼensemble de ses travaux sur la santé. SILENCE alimente son questionnement sur la photographie comme outil de réflexion politique. Au coeur de lʼévénement pour lequel il aura réuni 150 000 euros de fonds privés et publics, des forums invitent le public, les acteurs de la santé et des responsables politiques à débattre autour des problématiques abordées par les images.


Lʼévénement rassemblera 5000 personnes au mois de mars 2004. Il participe en 2010 au groupe de travail de lʼOffice de prospective en santé de la Chaire Santé de Sciences Politiques sous la direction de Didier Tabuteau.

Cité dans le texte

En 2005, il propose au journal Libération une chronique sur la banlieue parisienne. Il filme, tout au long de lʼannée, en collaboration avec Jacky Durand, journaliste à Libération, une chronique des cités de Grigny II et la Grande Borne en région parisienne publiée durant six mois, chaque semaine dans lʼédition papier et sur le site du journal Libération.

Ce travail malheureusement anticipatif se verra conclu par les émeutes de 2005. Exposée à Visa pour lʼImage à Perpignan cette série proposera pour la première fois une exposition mixte, photographies et vidéos, au sein du festival. De ce travail, il réalisera en 2006 son deuxième film, Cité dans le texte, un documentaire de 52 minutes produit par Zadig productions.

A Marche Forcée

De 2006 à 2008, il réalise une série sur les oubliés du miracle économique chinois. Chine – A Marche Forcée  est exposée et nominée Visa dʼOr au Festival Visa pour lʼimage en 2007, puis la série intègre les collections du Fond National dʼArt Contemporain en novembre 2007.

A Paris, exposition à la Maison des métallos en mai et Juin 2008, rassemblera plus de 6000 visiteurs. Un forum réalisé en partenariat avec Amnesty International abordera la question des travailleurs migrants en Chine à lʼaube des jeux Olympiques.

Lire le texte d’Agnès de Gouvion Saint Cyr, Inspecteur Général pour la Photographie au ministère de la culture.


Le livre A Marche Forcée publié aux éditions Textuel sera épuisé en deux mois, puis ré-imprimé. La série A Marche Forcée a été présentée depuis au Luxembourg, en Argentine, au Brésil, au Cambodge et publiée dans des magazines de référence tels que TIME, Newsweek, Le Monde 2, ELLE, LʼExpress, Clarin, D della Republica…

Voir la revue de presse

Web-documentaire

Fin 2008, il réalise Voyage au bout du charbon, ( www.voyageauboutducharbon.com ) un premier Web documentaire interactif publié sur Le monde.fr. Cette nouvelle forme de narration permet à lʼInternaute de mener lui-même son enquête, de faire ses propres choix de navigation en plein écran dans un documentaire constitué de photographies, de vidéos, de textes et de sons… Samuel Bollendorff capte ainsi le regard des publics du Web en cherchant à les reconnecter avec le monde réel.


Voyage au bout du charbon a rassemblé plus de 200 000 visiteurs sur le site du Monde.fr. Ce documentaire sélectionné au Texas, au Canada, à Rotterdam, en Suisse et au festival du Cinéma du Réel à Paris, est salué unanimement comme une proposition nouvelle dʼexploration de la forme narrative sur le Web. Il vient de recevoir le prix SCAM 2009 de lʼoeuvre multimédia. Samuel Bollendorff présidera le jury du premier Visa dʼor du web-documentaire en 2009. De nouvelles voies sont ouvertes…

Chroniques du nouveau monde

En 2009, Samuel Bollendorff poursuit son travail sur la globalisation. Partant du postulat que la mondialisation tant à effacer les frontières, ces chroniques ont pour projet d’esquisser le portrait social et politique de ce Nouveau Monde. Au fil de territoires se répondant les uns aux autres, elles proposeront d’aborder la problématique des nouveaux équilibres sociaux, énergétiques, agricoles ou encore environnementaux, conséquences de l’arrivée des pays émergents sur l’échiquier économique mondial, mais aussi de la standardisation des cultures qu’elle produit.

The Big Issue – Lʼobésité est-elle une fatalité ?

D’un bout à l’autre du monde moderne, nos modes de vie, notre consommation sont-ils pris dans une spirale commune ? Au fil de l’enquête, l’internautes interroge une société de l’opulence qui au gré de campagnes de marketing chaque jour plus intenses dissémine des substances qui maltraitent les corps des plus précaires. Il interroge une mondialisation qui balaye les coutumes locales, qui standardise les styles de vie, qui modifie des habitudes alimentaires. Notre « marché-monde » et notre urbanité nous ont-il coupé de notre lien à la terre ? L’obésité est-elle le symptôme du déclin d’un système ? Pour la première fois en 2008, l’espérance de vie des Américains va diminuer.


À l’abri de rien

En 2011 il réalise À l’abri de rien ( www.a-l-abri-de-rien.com ), une enquête sur le mal-logement en France avec Mehdi Ahoudig. À l’abri de rien recevra le Prix Europa à Berlin en 2011 et fera l’objet d’une exposition-événement d’affiches recouvrant les bâtiments des écluses et quais du Canal Saint Martin à Paris. Le livre À l’abri de rien est publié aux éditions Textuel.
A-l-abri-de-rien
NMS_1948

Le Grand Incendie

En 2013 il publie sous forme de série photographique et de documentaire interactif Le Grand Incendie, une enquête de deux années sur les immolations en France. Il réalise ce projet en coproduction avec Honkytonk Films, le CNC et France Télévisions – Nouvelles Écritures, et en partenariat avec le journal Le Monde. Il a obtenu pour cela deux bourses du Centre National de l’Audiovisuel au Luxembourg et du ministère de la culture en France. Le Grand Incendie a reçu le Visa d’or du webdocumentaire au festival Visa pour l’Image 2014. En 2015, la Galerie agnes b. expose pour la première fois la série Le Grand Incendie à Arles. À cette occasion, le livre Le Grand Incendie est publié aux éditions Textuel.
Le-Grand-Incendie

 

IMG_0890

 

La Parade, un conte postindustriel en photographie parlante.

En 2015, il réalise avec Mehdi Ahoudig une websérie,La Parade.

La Parade, est une fable bien réelle. C’est l’histoire de Cloclo n°18, majorette, de Jonathan, adepte de tuning, de Freddy, éleveur de coqs de combats et de Gros Bleu, le pigeon voyageur, qui au rythme de l’harmonie de Oignies et sous le regard bienveillant des géants, vivent leurs passions héritées des traditions ouvrières du Nord.

Loin de l’image sociale réductrice et des préjugés, Mehdi Ahoudig et Samuel Bollendorff voient dans cette survivance, une génération portée par l’espoir.

La Parade, un conte documentaire post-industriel en photographie parlante est diffusé sur les sites de La voix du Nord, de France 3 Nord-Pas-de-Calais, de France Télévision et du journal Le Monde. Dix chapitres de 4 à 5 minutes pour proposer une série documentaire qui explore une nouvelle forme de dialogue entre le son et l’image fixe.

Fond Parade

Télécharger la bio

1 réponse pour “SAMUEL BOLLENDORFF”

  1. […] interviewées. A l’abri de rien Production : Textuel la Mine (France, 2011) Réalisation : Samuel Bollendorff (photo) et Mehdi Ahoudig (entretiens audio) Langue : français Date de 1ère diffusion : […]

Laisser un commentaire

RAPPORTEUR DE CRISE À L'ABRI DE RIEN À MARCHE FORCEE Les oubliés de la croissance ANGOLA Pour quelques barils de plus… LE GRAND INCENDIE THE BIG ISSUE – L’OBÉSITÉ EST-ELLE UNE FATALITÉ ? LE RAPT DU MEKONG IKEALAND La vie mode d’emploi FACING POLICE SECOURS TOKYO MAJORETTES Au pays des reines du rythme FASHION WEEK VOYAGE AU BOUT DU CHARBON HOMO-NUMERICUS SILENCE SIDA Toxicomanie à St Petersbourg SILENCE SIDA Génériques pour tous SILENCE SIDA Une génération décimée INTIFADA HOPITAL SILENCE A MARCHE FORCEE Le livre -->