L'oeil public

ANGOLA
Pour quelques barils de plus…

Après trente années de guerre civile, l’Angola est un pays dévasté. Des mines anti-personnels jonchent les campagnes, 47% de la population a moins de 14 ans, et seul un homme pour dix femmes a survécu à la guerre.

Alors pour reconstruire le pays la simplicité de la boucle est implacable, les dessous-de-table nombreux : Pékin prête de l’argent à l’Angola qui emploie à son tour des entreprises chinoises, en échange de quoi elle promet 30% de ses réserves de brut à la Chine.

Le pays est devenu, depuis 2007, le premier fournisseur de brut de la Chine, devant l’Arabie Saoudite. 70 % de la population vit toujours en dessous du seuil de pauvreté.

 

 

 

Aucune réponse pour “ANGOLA
Pour quelques barils de plus…”

Laisser un commentaire

RAPPORTEUR DE CRISE À L'ABRI DE RIEN À MARCHE FORCEE Les oubliés de la croissance ANGOLA Pour quelques barils de plus… LE GRAND INCENDIE THE BIG ISSUE – L’OBÉSITÉ EST-ELLE UNE FATALITÉ ? IKEALAND La vie mode d’emploi FACING POLICE SECOURS TOKYO MAJORETTES Au pays des reines du rythme FASHION WEEK VOYAGE AU BOUT DU CHARBON SFR - HOMO-NUMERICUS SILENCE SIDA Toxicomanie à St Petersbourg SILENCE SIDA Génériques pour tous SILENCE SIDA Une génération décimée INTIFADA HOPITAL SILENCE A MARCHE FORCEE Le livre -->