L'oeil public

LA NUIT TOMBE SUR L’EUROPE

La nuit tombe sur l’Europe, une exposition photographique et un film de Samuel Bollendorff, sera présenté sous la Canopée des Halles à Paris pendant un mois, du 15 avril au 11 mai 2017, en accès libre.

L’exposition sous la Canopée des Halles a réunis 100 000 visiteurs. Le film a connu plus de 140 000 vues sur le web et les réseaux sociaux.

Le grand format du journal Le Monde, les posts sur la Page Facebook La Nuit Tombe sur l’Europe, les relais sur Twitter et Instagram nous ont permis d’atteindre plus d’un millions de personnes.

Réalisé en collaboration avec Amnesty International et soutenu par le fonds de dotation agnes b. et Nikon, La nuit tombe sur l’Europe propose un regard différent sur ces parcours de femmes, d’hommes et d’enfants contraints de prendre la route de l’exil pour fuir les violences des conflits ou de la persécution.

Un exil qui, étape après étape, les expose à la violence des passeurs, des forces de l’ordre, aux coups et aux ratonnades, aux viols ou la prostitution forcée… Alors qu’ils cherchent protection et sécurité, les réfugiés sont trop souvent confrontés à la violence, puis ensuite à la peur, au rejet ou à la stigmatisation.

 

Un regard à contre-courant sur les routes de l’exil
Appuyé sur le travail et les recherches d’Amnesty International, Samuel Bollendorff a repris la route des réfugiés. Un retour sur des lieux plus ou moins connus, parfois oubliés après avoir été surexposés.

Son travail déroge aux représentations identifiées. Il provoque et renouvelle le regard. Le parti pris est assumé : ses images qui ne montrent pas les réfugiés mais expose les lieux qu’ils ont traversés. Des images incarnées par leur dialogue avec les témoignages.

 

L’Europe terre d’asile contre l’Europe forteresse
La situation des réfugiés est la plus grave que l’Europe ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale. En 2015, plus d’un million de personnes ont demandé l’asile en Europe et au moins 3 700 personnes ont « disparu » en mer. Plus de 5 000 en 2016. En réponse, les pays de l’Union européenne s’érigent en forteresse et ne prennent pas les mesures qui permettraient de garantir sécurité aux réfugiés.
La crise des réfugiés est avant tout une crise de l’accueil par les États européens qui se défaussent de leurs responsabilités et de leurs obligations.

Les discours et informations sur les réfugiés sont nombreux, parfois instrumentalisés, en particulier dans des contextes électoraux. Les images ne manquent pas non plus qui témoignent de la situation. Des propos qui ne semblent pourtant pas ou plus provoquer de changements dans les politiques, qui ne parviennent pas non plus à modifier les perceptions. En tout cas pas de manière durable.

Dans un tel contexte, il est déterminant de redonner à chacun les moyens de comprendre et de réfléchir à ce qu’être réfugié en Europe signifie. Il est crucial que chacun puisse comprendre la réalité et la brutalité de ces parcours d’exil, mais aussi de saisir la singularité et l’humanité que le flot d’images ou d’informations ne permet plus de distinguer.

La nuit tombe sur l’Europe traduit cette ambition.

 

Une exposition qui se prolonge par un film

La nuit tombe sur l’Europe c’est aussi celle qui tombe sur la mer Égée dans cette première et parfois ultime étape du parcours.

Un constat qui se traduit par un documentaire de 15 minutes produit par les Films du Bilboquet. Un plan séquence de la nuit tombant sur l’Europe et la Mer Égée avec un texte lu par Catherine Deneuve. Une figure citoyenne qui rend hommage à ces destins malmenés sur la route de l’exil.

 

 

Quelques liens vers la revue de presse :

Libération, Le Monde, l’humanité, La ChroniqueELLE, L’Obs, RFI, FIP, BFM, TV5, Polka Magazine, Fisheye

LA-NUIT-TOMBE-SUR-L-EUROPE-AMNESTY-BOLLENDORFF-19-05_17

5 réponses pour “LA NUIT TOMBE SUR L’EUROPE”

  1. LOYEZ Dominique dit :

    Bravo pour votre travail…
    Dominique…
    Cimade Mayotte

  2. Bravo pour l’exposition sous la Canopée des Halles… J’ai accompagné (comme plume bénévole) un journaliste afghan racontant son passage de Kaboul en Europe : vos photos sont si proches des images qu’il évoquait dans ses pages… Nous cherchons un éditeur, si jamais vous avez une piste pour nous aider. Continuez vos reportages en tout cas et merci, Caroline

  3. BLANDIN LAURENCE dit :

    Bonjour,
    De passage à Paris, mon mari a vu par hasard l’exposition et m’a ramené un dépliant…
    Attérée, assise dans ma vie confortable, j’ai découvert l’horreur tue, dissimulée….
    Comment les aider?
    merci
    Laurence

  4. Merci pour votre travail Monsieur, vous éclairez les âmes, et luttez contre l’obscurantisme.

Laisser un commentaire

RAPPORTEUR DE CRISE À L'ABRI DE RIEN À MARCHE FORCEE Les oubliés de la croissance ANGOLA Pour quelques barils de plus… LE GRAND INCENDIE THE BIG ISSUE – L’OBÉSITÉ EST-ELLE UNE FATALITÉ ? IKEALAND La vie mode d’emploi FACING POLICE SECOURS TOKYO MAJORETTES Au pays des reines du rythme FASHION WEEK VOYAGE AU BOUT DU CHARBON SFR - HOMO-NUMERICUS SILENCE SIDA Toxicomanie à St Petersbourg SILENCE SIDA Génériques pour tous SILENCE SIDA Une génération décimée INTIFADA HOPITAL SILENCE A MARCHE FORCEE Le livre -->