L'oeil public

SILENCE SIDA
Toxicomanie à St Petersbourg

La toxicomanie à Saint Petersbourg est en pleine explosion. Les causes principales sont l’arrivée de l’héroïne par les pays du sud de l’ex-URSS et l’augmentation du chômage dans les banlieues dortoirs de St Petersbourg.
On peut comparer la consommation et les consommateurs d’héroïne de St Petersbourg aux jeunes consommateurs de haschich en France. Des jeunes en bande qui se shootent juste parce que  » c’est sympa « , que « c’est pas cher », et que  » tout le monde le fait « …
On rencontre alors des jeunes de quinze ans inconscients des risques qu’ils prennent lors des échanges de seringues.

A cela, s’ajoute un gouvernement qui fait passer des lois réfrénant les possibilités de la presse à évoquer la drogue et à faire des campagnes de sensibilisation, qui crée des départements particuliers, sans médicament, pour les séropositifs dans les prisons, et qui refuse de soigner les toxicomanes atteint du VIH parce qu’ils sont drogués. Le gouvernement russe refuse toute forme de prévention pour endiguer ce fléau.

Les dépistages permettent d’établir une courbe qui n’est pas prête à s’infléchir tant le changement des mentalités n’est pas la priorité de ce gouvernement.
Les Toxicomanes n’ont pas accès aux médicaments.

Saint Petersbourg – Russie – Mars 2000

Aucune réponse pour “SILENCE SIDA
Toxicomanie à St Petersbourg”

Laisser un commentaire

RAPPORTEUR DE CRISE À L'ABRI DE RIEN À MARCHE FORCEE Les oubliés de la croissance ANGOLA Pour quelques barils de plus… LE GRAND INCENDIE THE BIG ISSUE – L’OBÉSITÉ EST-ELLE UNE FATALITÉ ? IKEALAND La vie mode d’emploi FACING POLICE SECOURS TOKYO MAJORETTES Au pays des reines du rythme FASHION WEEK VOYAGE AU BOUT DU CHARBON SFR - HOMO-NUMERICUS SILENCE SIDA Toxicomanie à St Petersbourg SILENCE SIDA Génériques pour tous SILENCE SIDA Une génération décimée INTIFADA HOPITAL SILENCE A MARCHE FORCEE Le livre -->